20 minutes de bonheur – Oren Nataf et Isabelle Friedmann

    20 minutes de bonheur – Oren Nataf et Isabelle Friedmann

    18979414.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxCe documentaire sur les coulisses de l’émission Y a que la vérité qui compte est excellent. Pour plusieurs raisons. La première, parce que le film est très drôle même s’il fait froid dans le dos. Ensuite, et surtout, parce que 20 minutes de bonheur ne se contente pas d’une critique assassine, un peu facile, contre ce type de programmes.

    Non, il propose d’en découvrir le mécanisme en nous dévoilant tous ses rouages. Du rédacteur en chef qui passe une heure au téléphone avec un potentiel invité, avant que la stagiaire se rende compte qu’ils ne parlaient pas à la personne souhaitée, au débriefing d’après enregistrement de Bataille en caleçon. Ce dernier, en grand manitou, n’hésite d’ailleurs pas à engueuler son équipe parce que la part d’audience a chuté de quelques points.

    Il faut entendre les deux compères -Bataille et Fontaine donc-, s’inquiéter de la part d’audience de leur public homophobe parce qu’ils multiplient les sujets sur l’homosexualité. 20 minutes de bonheur est en fait un documentaire sur des personnages. Les deux animateurs mais aussi le rédacteur en chef, Serge. Personnage improbable, qui prend très au sérieux l’aspect psychologique de son émission. Dans la salle de montage, il explique aussi à son monteur que son image (qui rappelle Lynch, selon ses mots) est trop intelligente. Qu’il faut que le spectateur comprenne immédiatement ce qu’il voit. Qu’il faut lui mâcher tout le travail. Et, enfin, qu’il est sur TF1 et non pas sur arte.

    Il est intéressant aussi de voir comment sont réalisés les romans photos dont Serge écrit également le texte qui sera lu en voix-off. Il faut voir comme il prend cela très au sérieux. C’est à mourir de rire et en même temps consternant.

    Journaliste. Passionné de cinéma, boulimique de séries télé et accroc aux jeux vidéo. Ne peut s'empêcher de donner son avis sur tout ce qu'il voit et sur tout ce qu'il joue.

    • facebook
    • google
    • twitter

    Défendez votre point de vue