L’Oeil du mal – D.J. Caruso

    L’Oeil du mal – D.J. Caruso

    l-oeil-du-mal-eagle-eye-01-10-2008-08-08-2008-1-gAprès nous avoir livré une adaptation contemporaine de Fenêtre sur Cour avec Paranoïak, D.J. Caruso s’attaque ici à La Mort aux Trousses. La référence est peut-être moins évidente mais elle est belle et bien présente.

    Comme pour son précédent film, Caruso livre une œuvre de notre temps, avec une nouvelle fois, une grande place accordée à la technologie (portable, caméras de surveillance…). Il va même plus loin ici puisqu’on frôle parfois la science fiction. Si l’on peut voir L’Oeil du Mal comme une critique de notre société sous constante surveillance, l’intérêt est ailleurs.

    Ce qui intéresse le réalisateur, c’est l’énergie du film, sa vitesse, son mouvement. En partant d’un concept repris à Matrix ou plus récemment à La Vengeance dans la Peau (suivre aveuglément les indications d’une personne omniciente au téléphone), L’Oeil du Mal avance avec une épuration étonnante. Le cinéaste n’essaie pas de nous perdre dans une intrigue trop compliquée, ce qu’il veut, c’est nous balader d’un espace à un autre (le changement de décor incessant) avec (souvent) une belle simplicité. Une franche réussite.

    Journaliste. Passionné de cinéma, boulimique de séries télé et accroc aux jeux vidéo. Ne peut s'empêcher de donner son avis sur tout ce qu'il voit et sur tout ce qu'il joue.

    • facebook
    • google
    • twitter

    Défendez votre point de vue