Film Socialisme – Jean-Luc Godard

    Film Socialisme – Jean-Luc Godard

    socialismeUn ami avait raison quand il me disait que le paratexte avait pris le dessus sur le texte. Si un cinéaste (très habile) avait voulu livrer une caricature d’un film de Godard, ça aurait pu donner ce résultat. Des images douteuses sur la Palestine, des dictateurs, une omniprésence de la Shoah, des aphorismes plus ou moins inspirés… On connaît la chanson. Et c’est un peu le constat en sortant du film : « c’est du Godard ». C’est encore du Godard, comme on le connaissait déjà, sans surprise. Pas loin de la caricature. Radotant.

    Mais c’est aussi très émouvant de voir un cinéaste se répéter parce qu’il ressent le besoin ou l’urgence de crier (à nouveau) sa vision du monde, comme a pu le faire De Palma dans Redacted (ici on suit le cours de la Mediterrannée – Egypte, Palestine, Odessa, Hellas, Naples et Barcelone). Et si le fond n’a pas changé, en revanche, le cinéaste reste toujours aussi affûté pour assembler des images (le montage sublime), nous offrir des plans de toute beauté (certains plans sur le paquebot) ou jouer avec les pistes sonores.

    Journaliste. Passionné de cinéma, boulimique de séries télé et accroc aux jeux vidéo. Ne peut s'empêcher de donner son avis sur tout ce qu'il voit et sur tout ce qu'il joue.

    • facebook
    • google
    • twitter

    2 Commentaires

    1. christyler · 24 mai 2010 Répondre

      Merci pour votre lien !

    2. anna · 24 mai 2010 Répondre

      RDV avec JLG:
      -Donc vous ne cherchez pas à ce que les films que vous tournez soit vu dans des salles ?

      Godard. Si, mais que les gens se débrouillent, qu’ils les volent s’ils veulent. Qu’ils fassent leur truc. Si j’ai envie, moi, de prendre d’un bout de film pour un de mes films, je le prends. Je ne demande rien -à personne. S’ils me font un procès, on verra…

      -on fait un festival de film à Paris au Lucernaire…

      Godard. Je ne viendrais pas. Vous pouvez prendre tous les films de moi dont j’ai le droit de donner. Et ceux dont je n’ai pas les droits, vous avez le droit de les prendre où vous pouvez…

      -Parce que j’ai entendu justement que vous aviez des films que vous vouliez montrer…

      Godard. Vous pouvez prendre un de mes films, le vendre en Iran si vous voulez. Faites ce que vous voulez !

      -Non c’est un festival à Paris ! (rire) Non… il y a des films que vous avez fait il y a quelques temps et j’ai entendu dire que vous vouliez les montrer…

      Godard. Si j’ai envie de les montrer je les envoi sur youtube mais je ne sais pas me servir d’internet donc pour l’instant je ne les montre pas. Mais s’ils passent sur youtube je serais content. Qu’ils aient le droit ou pas. Je serais content…
      lire la suite//www.uninvited-festival.com/prod/article.php3?id_article=267

    Défendez votre point de vue