Délire Express – David Gordon Green

    Délire Express – David Gordon Green

    delireexpressJe ne vais pas le cacher, c’est une déception. En tant que production portant la marque Apatow, Délire Express n’est pas le plus réussi. Mais c’est surtout en tant que film réalisé par David Gordon Green que la déception est la plus forte.

    Pourtant, la réunion des deux promettait beaucoup. Pourquoi ça ne fonctionne pas ici ? Déjà parce qu’en voulant signer une comédie d’action (une sorte de buddy movie), Délire Express se loupe. Les scènes d’action ne sont pas très réussies. Enfin, surtout la dernière scène d’action, qui s’étire inutilement. Et si le film est globalement drôle (bien plus que la moyenne), il ne l’est pas autant que dans les dernières productions Apatow. La faute peut-être à une mécanique qui tourne un peu en rond, qui se répète (la camaraderie, toujours).

    Pourtant, la touch Apatow est si forte qu’elle fonctionne encore. L’écriture brillante de Délire Express offre ainsi au film des envolées sublimes. Notamment, la première partie, fantastique, qui laisse espérer un grand film (le dialogue entre le dealer et l’acheteur, fabuleux). Et puis, le final, qui finit malgré tout par nous emporter, à travers une scène de petit déjeuner mémorable.

    Il manque en fait à Délire Express un réalisateur. La déception est d’autant plus forte que David Gordon Green se trouve derrière la caméra. Et à l’exception d’une très courte (et belle) scène, on ne retrouve rien de ce qui nous avait tant charmé dans le très beau L’Autre rive.

    Journaliste. Passionné de cinéma, boulimique de séries télé et accroc aux jeux vidéo. Ne peut s'empêcher de donner son avis sur tout ce qu'il voit et sur tout ce qu'il joue.

    • facebook
    • google
    • twitter

    Défendez votre point de vue