Dernier maquis – Rabah Ameur-Zaimeche

    Dernier maquis – Rabah Ameur-Zaimeche

    5C’est un très grand film politique qui mélange fiction et documentaire, naturalisme et poésie avec une telle élégance que RAZ s’impose définitivement comme l’un des plus grands metteurs en scène français.

    Film social (la couleur rouge) d’une grande intelligence. Ce que RAZ parvient à dire dans son film, en se cantonnant à une usine de restauration de palettes, c’est franchement admirable. Surtout, ce qu’il y dit est incroyablement précieux à cette époque. Les enjeux y sont énormes avec cette volonté de rendre le pouvoir au prolétariat. Ce qui est dit sur l’Islam aussi est d’une force éblouissante : ce plan magnifique d’un ouvrier noir qui s’invente Imam en grimpant tout en haut d’un amas de palettes.

    Il y a bien d’autres choses à dire sur ce film, notamment cette fin, qui semble terminer sur une impasse. Un mur de palettes rouges, dont les trous ne semblent être qu’une douce illusion face à ce qui reste, au final, un mur.

    Journaliste. Passionné de cinéma, boulimique de séries télé et accroc aux jeux vidéo. Ne peut s'empêcher de donner son avis sur tout ce qu'il voit et sur tout ce qu'il joue.

    • facebook
    • google
    • twitter

    Défendez votre point de vue