Des idiots et des anges – Bill Plympton

    Des idiots et des anges – Bill Plympton

    des_idiots_et_des_anges-412feSurprise. Je ne m’attendais pas du tout à ça. Je n’ai pas vu énormément de Bill Plympton mais celui-ci tranche radicalement avec ses précédentes œuvres. Lesquelles se caractérisent par une critique acerbe de la société américaine et surtout un récit, tout en allégories, qui ne suit quasiment aucune ligne directrice.

    Des idiots et des anges surprend alors par la simplicité de son récit. Bon, ça reste du Plympton, avec une animation toujours aussi fluide, et surtout un dessin tournant autour de la mutation du corps. C’est même au cœur de l’intrigue puisque des ailes d’ange poussent dans le dos d’un grincheux.

    Plympton est un cinéaste du mental. Ce que l’on voit à l’image reflète presque constamment l’état et l’humeur du personnage. L’ensemble peut-être alors épuré ou bien au contraire grossi. C’est ce bar où, parce que le héros est soudain dicté par des pulsions sexuelles, n’apparaît que deux personnages qui semblent soudainement seuls au monde. Ou encore cette route littéralement gonflée de voitures.

    A voir le personnage principal se réveiller, se laver, prendre sa voiture, boire un verre dans un bar vide puis recommencer le lendemain, on se dit qu’on se dirige à nouveau vers une critique sociale via la parabole de la routine. Mais non. Des idiots et des anges est nettement moins engagé (on décèle toute même quelques prises de position) et se veut en fait un combat entre le Bien et le Mal.

    Le discours est simple mais il n’empêche que Plympton déroule son film avec une certaine grâce. S’aidant d’une parfaite utilisation de la musique (plus généralement de la bande-son), le film finit par réellement toucher. Voir ses hommes s’obstiner à faire le mal alors que tout leur indique la bonne voie à choisir devient finalement très émouvant (presque par son côté naïf). Des idiots et des anges, grand film romantique.

    Journaliste. Passionné de cinéma, boulimique de séries télé et accroc aux jeux vidéo. Ne peut s'empêcher de donner son avis sur tout ce qu'il voit et sur tout ce qu'il joue.

    • facebook
    • google
    • twitter

    Défendez votre point de vue