Django Unchained – Quentin Tarantino

    Django Unchained – Quentin Tarantino

    django-unchained-1Toute la filmographie de Tarantino semblait le diriger vers ce film, dont il n’est pas interdit de penser qu’il s’agit de son meilleur. Le western donc, avec lequel il n’a jamais cessé de faire des clins d’œil  Surtout, le genre s’adapte parfaitement à l’une de ses grandes thématiques (la vengeance), auquel vient s’ajouter l’Histoire, une nouveauté dans son cinéma depuis son précédent film Inglourious Basterds. En fait, si ce dernier marque un tournant dans la carrière de Tarantino, avec Django Unchained, son art atteint une forme de maturité. Disons qu’il apparaît comme une version améliorée et libérée de certains de ses tics. La mise en scène est plus posée, moins virtuose. Le film y gagne en rythme (parfait), sans pour autant renier ce qui fait le cinéma de son auteur.

    Mais comme Inglourious Basterds, c’est sur le fond que Django Unchained impressionne le plus et qu’il apparaît comme un grand film américain. La manière dont il se sert à nouveau de la fiction pour se venger de l’Histoire est jubilatoire (la scène avec l’espèce de Klu Klux Klan est fabuleuse) mais aussi très pertinente, notamment parce qu’à aucun moment, le film ne se montre manichéen. L’exceptionnel personnage du majordome, interprété Samuel L. Jackson, apporte une touche d’ambiguïté totalement géniale, donnant ainsi plus de profondeur et de subtilité au propos. Sans surprise, les dialogues se révèlent toujours aussi savoureux (jeux sur les accents, sur les langues) et drôles (c’est peut-être le film le plus drôle de Tarantino, en même temps qu’il propose certaines des plus éprouvantes séquences). Les acteurs sont impeccables et la musique au top. Grand film.

    Journaliste. Passionné de cinéma, boulimique de séries télé et accroc aux jeux vidéo. Ne peut s'empêcher de donner son avis sur tout ce qu'il voit et sur tout ce qu'il joue.

    • facebook
    • google
    • twitter

    2 Commentaires

    1. Top Quentin Tarantino | Critikall · 27 juillet 2013 Répondre

      […] Jackie Brown 2. Kill : Bill : Volume 2 3. Kill Bill : Volume 1 4. Django Unchained 5. Inglourious Basterds 6. Pulp Fiction 7. Boulevard de la mort 8. Reservoir […]

    2. ConiP · 8 juillet 2013 Répondre

      La scène du KKK et les dialogues de Christoph Waltz…du grand art!

      Les derniers Tarantino ne m’avaient pas convaincus (Inglourious Basterds inclu notamment à partir de l’arrivée dans le film de Mélanie Laurent). Je sais que Tarantino est un réalisateur de « scènes » avant d’être un réalisateur de « films » ceci-dit.
      Django est beaucoup mieux maîtrisé et surtout beaucoup plus « fun ». Un vrai Tarantino!

    Défendez votre point de vue