Edge of Tomorrow – Doug Liman

    Edge of Tomorrow – Doug Liman

    edge-of-tomorrow-01Edge of Tomorrow est la meilleure adaptation d’un jeu vidéo qui n’existe pas. Celle d’un « die & retry ». Ces titres dans lesquels le joueur progresse par l’échec. Où la mort devient quasiment un passage obligatoire pour la mémorisation du parcours. Dans Edge of Tomorrow, Tom Cruise, envoyé sur le front pour combattre les extraterrestres, meurt sur le champ de bataille. Avant de revivre la même journée à chaque fois qu’il tombe au combat. Live, Die, Repeat.

    Si on pense évidemment à Un jour sans fin, le film s’approprie brillamment l’idée pour nous offrir l’un des plus beaux scénarios de science-fiction vus depuis Looper. Dans un premier temps, Edge of Tomorrow s’amuse de l’absurde de la situation, et d’autant plus que Tom Cruise est un déserteur au début du film. Les morts, plus ou moins ridicules, et souvent très drôles du personnage, s’enchaînent à mesure que le personnage tâtonne pour s’en sortir vivant (la scène où il vient s’écraser sous les roues d’un camion sous le regard stupéfait du personnage de Bill Paxtion, que l’on retrouve d’ailleurs avec plaisir). La mise en place se révèle ainsi impeccable, excitante, le titre jouant brillamment avec son concept et sur cette idée que Tom Cruise doit mourir, encore et encore, pour atteindre une forme de perfection s’il veut atteindre son but. Et si la mort est dans un premier temps redouté, elle devient par moment recherchée car c’est elle qui permet de rebooter l’histoire. Là encore, on s’amuse à voir le personnage d’Emily Blunt qui n’hésite pas à coller une balle dans la tête de Tom Cruise en cas de danger. La relation entre les deux personnages apparaît d’ailleurs comme l’un des points forts du film, avec une histoire d’amour qui ne s’affiche pas totalement. Elle est à l’image de ce que ressent Tom Cruise, qui tombe peu à peu amoureux de cette femme qu’il apprend à connaître de jour en jour, alors que cette dernière le redécouvre à chaque fois. Doug Liman a la bonne idée de ne jamais appuyer son propos mais on discerne pourtant clairement la difficulté du héros à la voir mourir chaque jour (ou presque) sous ses yeux.

    Et donc, il y a Tom Cruise dont le réalisateur Doug Liman explique qu’il semble jouer toute sa carrière dans chacune des scènes. Et il est vrai que son rôle apparaît une nouvelle fois comme une réflexion sur ce héros américain qu’il incarne comme personne. Il est merveilleusement épaulé par une Emily Blunt excellente dans un rôle de badass. Et s’il est dommage qu’Edge of Tomorrow cède au final à un happy-end qui paraît forcé, cela ne suffit pas à gâcher ce film enlevé, passionnant et drôle.

    Journaliste. Passionné de cinéma, boulimique de séries télé et accroc aux jeux vidéo. Ne peut s'empêcher de donner son avis sur tout ce qu'il voit et sur tout ce qu'il joue.

    • facebook
    • google
    • twitter

    Défendez votre point de vue