Hellboy II: les légions d’or maudites – Guillermo Del Toro

    Hellboy II: les légions d’or maudites – Guillermo Del Toro

    hellboy2pic5Avec Hellboy II, Del Toro n’est pas qu’une suite au premier excellent volet, le film semble faire également suite à son précédent film, Le Labyrinthe de Pan (et finalement à toute sa filmographie).

    Dans Hellboy II, il y est donc encore question de rivalité, de confrontation entre le monde fantastique et le monde du réel. Plus qu’une rivalité, c’est de la survie du fantastique dont il est question ici. Et finalement, quelque part, le combat du prince Nuada (qui espère réveiller une armée afin de dominer l’humanité), c’est aussi celui de Del Toro, grand défenseur du fantastique et de l’imaginaire.

    De son côté, Hellboy qui fait tout pour se fondre dans la masse (cherchant à chaque fois à ne pas se faire repérer à chacune de ses sorties) va très vite subir le retour du bâton. Le super héros n’est pas forcément bien vu par la population, peu importe les sacrifices qu’ils puissent faire (certains questionnements rappellent ceux du Dark Knight). Bref, comme le déclarait Del Toro, s’il se pensait humain dans le premier volet, il se sent ici davantage dans la peau d’un monstre. Ce questionnement se démultiplie selon les personnages et leurs relations au cours de scènes émouvantes et poétiques (la grande bataille contre une créature Miyazakiesque, magnifique).

    Visuellement, le film est superbe, avec une galerie de monstres étonnant où chacun semble avoir sa place. La mise en scène, très lisible de Del Toro termine de faire de ce Hellboy II, le film de super héros de l’année. Et tout simplement, l’un des meilleurs.

    Journaliste. Passionné de cinéma, boulimique de séries télé et accroc aux jeux vidéo. Ne peut s'empêcher de donner son avis sur tout ce qu'il voit et sur tout ce qu'il joue.

    • facebook
    • google
    • twitter

    Défendez votre point de vue