Hitchock – Sacha Gervasi

    Hitchock – Sacha Gervasi

    HITCHCOCKJe m’attendais (presque) à pire même si ça reste très mauvais et forcément décevant pour qui connaît un peu le bonhomme. Le film ne sait pas trop où aller en fait, s’il doit rendre hommage au réalisateur, s’il doit le montrer sous un jour pas forcément à son avantage (il passe son temps à boire et manger). Tout n’est finalement qu’effleurer (son voyeurisme, son côté Pygmalion…) au profit d’une romance très classique. Alors, ça se suit sans trop de déplaisir mais c’est aussi passionnant que de lire Wikipédia où l’on en apprend autant voire davantage sur le personnage (l’importance d’Alma à ses côtés, par exemple).

    Bien sûr, je n’attends pas d’un film qu’il m’apprenne des choses mais ici, le point de vue de Sacha Gervasi est totalement absent. Il ne fait que mettre en images ce que l’on sait déjà sans y apporter un autre regard. Il y a bien quelques idées (le fait d’accueillir le spectateur comme dans la série télé Alfred Hitchcock Presents, le personnage de Ed qui l’accompagne tout au long du film) mais c’est survolé, inexploité ou raté. Reste un Anthony Hopkins méconnaissable. Même si je ne suis pas fan en général de ces performances d’acteur mimétique (pas loin d’être pathétique par moment, voire ridicule). Reste la superbe photo de Jeff Cronenweth, chef opérateur de Fincher notamment (Fight Club, The Social Network, Millenium), qui donne au film une image absolument splendide. C’est à peu près la seule qualité du film.

    Journaliste. Passionné de cinéma, boulimique de séries télé et accroc aux jeux vidéo. Ne peut s'empêcher de donner son avis sur tout ce qu'il voit et sur tout ce qu'il joue.

    • facebook
    • google
    • twitter

    Défendez votre point de vue