La Ville fantôme – David Koepp

    La Ville fantôme – David Koepp

    19061013.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxC’est à se demander si les américains peuvent encore réaliser de mauvaises comédies romantiques ces derniers temps… J’aime bien David Koepp, scénariste chez De Palma (L’Impasse, Mission : Impossible, Snake Eyes), Zemeckis (La Mort vous va si bien), Raimi (Spiderman 1 & 2) ou encore Spielberg (Jurassic Park, Indy 4) mais aussi réalisateur du sympathique Hypnose.

    Koepp revient justement au film de fantôme avec La Ville fantôme. Ce qui est bien avec Koepp, c’est qu’il porte forcément une attention particulière au scénario. Magnifique idée donc que ce personnage asocial, mort à l’intérieur, et donc logiquement le seul à apercevoir les fantômes (des morts, donc). Toute l’histoire du film parle de communications et de relations impossibles. Ça donne lieu à des scènes de dialogue improbables comme celle à l’hôpital, hilarante d’absurdité.

    Tout le talent comique de Ricky Gervais est intact dans ce film et il compose un personnage à la fois ressemblant et différent de celui qu’il incarne dans l’excellente série The Office. Incroyable la façon dont il peut se montrer antipathique, voire odieux, et la seconde qui suit, très attachant. Bref, La Ville fantôme est vraiment un très bon film. Drôle et à la réalisation pas si anecdotique qu’on peut le croire.

    Journaliste. Passionné de cinéma, boulimique de séries télé et accroc aux jeux vidéo. Ne peut s'empêcher de donner son avis sur tout ce qu'il voit et sur tout ce qu'il joue.

    • facebook
    • google
    • twitter

    Défendez votre point de vue