Le Miroir magique – Manoel de Oliveira

    Le Miroir magique – Manoel de Oliveira

    espelho-magico01C’est face à un miroir que débute le nouveau film de Manoel de Oliveira où l’on découvre deux jeunes femmes se remémorant de joyeux moments du passé. Tout du long, le long métrage questionnera le passé et le présent avec une incroyable légèreté et beaucoup d’insolence (le rapport pauvres/riches). La maîtrise de de Oliveira est impériale. Le tout jeune centenaire s’amuse beaucoup (et nous avec) sur un sujet (la théologie) pourtant lourd.

    La maîtresse de maison qui a recueilli dans sa grande demeure un jeune homme, tout juste sorti de prison, se demande par exemple si la Vierge Marie était riche. Et elle n’aspire qu’à une chose, la voir apparaître. On assiste alors à une sorte de relecture de la Bible, aux accents philosophiques et poétiques. L’énergie du film, c’est sa parole. Alors, on se perd parfois un peu par tant de digressions, mais, passé un petit temps d’adaptation, l’ensemble se révèle passionnant, voire même jubilatoire.

    Certes, il me manque clairement certaines clés pour comprendre la richesse thématique du film, ses allusions, ses références bibliques. De même chaque cadre semble s’inspirer d’une peinture religieuse mais la beauté du film (la lumière, le cadrage…) suffirait presque à elle-même. Et puis, Le Miroir Magique est si riche qu’on s’y retrouve forcément à un moment ou à un autre. Et quel régal de contempler l’élégance de la mise en scène du cinéaste (fabuleuse scène à Venise, jeu de miroirs admirable).

    Journaliste. Passionné de cinéma, boulimique de séries télé et accroc aux jeux vidéo. Ne peut s'empêcher de donner son avis sur tout ce qu'il voit et sur tout ce qu'il joue.

    • facebook
    • google
    • twitter

    Défendez votre point de vue