Le Pacte – Roger Donaldson

    Le Pacte – Roger Donaldson

    Le-PacteAvec Le Pacte, tout semblait réuni pour que Nicolas Cage laisse exprimer sa folie. Suite au viol de sa copine, il est contacté par une société agissant dans l’ombre qui, sous le prétexte d’une justice parallèle, cherche en réalité à le manipuler. Le film de reprendre alors un canevas bien connu. Soit un professeur de lettres dans un lycée difficile de la Nouvelle Orléans, prônant la non-violence, qui est finalement poussé à céder à ses instincts les plus bas. Forcément, on s’imagine déjà Nicolas Cage péter complètement les plombs, comme il sait si bien le faire.Sauf que, là où le film aurait mérité de lâcher les chevaux, et spécialement de laisser Nicolas Cage en roue libre, il semble constamment le brider. La faute en revient sans doute au réalisateur Roger Donaldson (Le Pic de Dante, La Recrue) qui n’aura pas osé laisser la star faire son numéro. Ce qui témoigne au final de la faible ambition du long-métrage, celle de réaliser un thriller classique qui ne veut surtout pas sortir des clous. Bien qu’efficace par certains aspects, Le Pacte fait surtout regretter le film qu’il aurait pu être.

    Journaliste. Passionné de cinéma, boulimique de séries télé et accroc aux jeux vidéo. Ne peut s'empêcher de donner son avis sur tout ce qu'il voit et sur tout ce qu'il joue.

    • facebook
    • google
    • twitter

    Défendez votre point de vue