Les Bienfaits de la colère – Mike Bender

    Les Bienfaits de la colère – Mike Bender

    bienfaits-de-la-colere-2005-15-gJe ne sais pas si le réalisateur l’a vu, mais c’est presque évident tant ce film m’a fait penser à celui de Paul Newman, le sublime De l’influence des rayons gamma sur le comportement des maguerites. Abandonné par leur père, parti avec une secrétaire, quatre filles et leur mère se retrouvent seules. Le point de départ est déjà assez similaire mais ce n’est pas tout. A commencer par le rôle de la mère (Joan Allen, excellente). Même personnage aigri, en colère contre tout le monde à cause de ce qui lui arrive et qui ne voit pas ses filles grandir. Chez la plus jeune des filles, on retrouve aussi des similitudes avec l’inoubliable petite fille bonde et son lapin blanc. Même maturité malgré son jeune, même regard sur le monde.

    Mais, nous sommes en 2005 et non plus en plein Nouvel Hollywood. Du coup, il y a Kevin Costner (très bon) qui est là pour les aider et qui peu à peu remplace ce père et ce mari absent. Il les aide à traverser cette période difficile. Malgré tout, et même si le film est à des années lumières de celui de Paul Newman, il offre de jolis moments. La réalisation est assez inégale mais elle est contrebalancée par une interprétation réussie (dommage que certains seconds rôles n’existent jamais). La fin est par ailleurs surprenante, accentuant le discours du film sur la haine. Les Bienfaits de la colère se conclut d’ailleurs un peu de la même façon que De l’influence… (sur la voix-off de la plus jeune des filles), le happy-end en plus. Question d’époque !

    Journaliste. Passionné de cinéma, boulimique de séries télé et accroc aux jeux vidéo. Ne peut s'empêcher de donner son avis sur tout ce qu'il voit et sur tout ce qu'il joue.

    • facebook
    • google
    • twitter

    Défendez votre point de vue