Marley & Moi – David Frankel

    Marley & Moi – David Frankel

    chien-dans-marley-et-moiDrôle de film… Enfin, disons qu’il surprend vachement si l’on se fie à sa seule bande annonce. Marley & moi n’est pas une comédie. On rit peu. Pourtant, comme pour les productions Apatow, il y a comme un portrait de la masculinité et de ses questionnements, bien qu’on se rapproche davantage d’un film comme Les Noces Rebelles. Le film se montre d’ailleurs assez subtil sur la question du couple.

    Mais petit à petit, comme dans le film de Sam Mendes, on vire au mélodrame. Sauf qu’il y a un chien au milieu de tout ça. Et c’est la bonne idée du film. L’animal de compagnie jouant le rôle de lien sur lequel repose Owen Wilson et Jennifer Aniston. Quand elle veut s’en séparer parce qu’elle ne parvient plus à faire face (il faut dire que le chien est incontrôlable et bouffe tout ce qui passe sous sa gueule), le couple vacille. D’autre part, on se rend compte aussi que la chronique du mec repose en grande partie sur ce chien, qui les rassemble.

    Et puis arrive la fin où le chien meurt. Et le film sort les violons. Sans prendre de gants, en y allant à fond (K7 vidéo du chien, lente musique sur les yeux du labrador…). D’un côté, je n’en pouvais plus de tant de mélo mais de l’autre, le film me touchait vraiment (y a une vraie justesse aussi à montrer à quel point la mort d’un animal de compagnie peut être douloureuse). Décidément, plus ça va, plus la comédie américaine se veut une description de la vie plutôt que de réelles comédies.

    Journaliste. Passionné de cinéma, boulimique de séries télé et accroc aux jeux vidéo. Ne peut s'empêcher de donner son avis sur tout ce qu'il voit et sur tout ce qu'il joue.

    • facebook
    • google
    • twitter

    Défendez votre point de vue