Monstres Academy – Dan Scanlon

    Monstres Academy – Dan Scanlon

    monstres_academy_005A la fois rassurant sur la santé de Pixar, encore capable de belles choses, et en même temps, il n’y a plus vraiment cette étincelle qui faisait de chacun de leurs films des petits chefs-d’oeuvre. En plus, le studio d’animation s’attelle ici à donner « suite » à Monstres & Cie, peut-être leur meilleur long-métrage, avec son scénario fabuleux et ses scènes d’action éblouissantes.

    Bien que le film n’en retrouve pas le génie, il supporte néanmoins largement la comparaison, se sachant presque mineur par rapport au précédent, et jouant davantage la carte du fun (au détriment de l’émotion) pour prendre la forme d’un campus movie plutôt drôle. Préquelle de Monstres & Cie, il s’intègre habilement à l’histoire et se montre aussi d’une grande inventivité (même s’il le doit en grande partie au premier volet). C’est sans doute là que se situe avant tout le talent de Pixar aujourd’hui, dans celui des animateurs toujours aussi inspirés plus que dans celui des scénaristes.

    Car dorénavant, la forme l’emporte finalement sur le fond (les cheveux de Rebelle), là où les précédents alliaient merveilleusement les deux. Le court-métrage The Blue Umbrella, diffusé en ouverture de programme, en était d’ailleurs un nouvel exemple, lequel utilise une technique de rendu photo-réaliste véritablement bluffant. Le scénario, lui, peinait à émouvoir en filmant la rencontre de deux parapluies. Quoiqu’il en soit, il faudrait être de mauvaise foi pour ne pas reconnaître la qualité objective de ce Monstres Academy, qui demeure un très bon divertissement, et qui a la très bonne idée de s’améliorer au fil de son avancée.

    Journaliste. Passionné de cinéma, boulimique de séries télé et accroc aux jeux vidéo. Ne peut s'empêcher de donner son avis sur tout ce qu'il voit et sur tout ce qu'il joue.

    • facebook
    • google
    • twitter

    1 Commentaire

    1. Top Pixar | Critikall · 1 septembre 2013 Répondre

      […] Monstres Academy – Dan Scanlon (2013) […]

    Défendez votre point de vue