Morceaux de conversations avec Jean-Luc Godard – Alain Fleischer

    Morceaux de conversations avec Jean-Luc Godard – Alain Fleischer

    morceaux-de-conversations-avec-jean-luc-godard (1)Cinématographiquement, c’est un mauvais film (les arrêts sur images, assez moches). On s’y attendait un peu mais Morceaux de conversations avec Jean-Luc Godard ne vaut en fait que par la seule présence du maître. Et dès qu’il prend la parole, on l’écoute, avec une grande attention. Parce que sa parole nous manque mais surtout parce que, s’il joue aussi au vieux con par moment, sa vision du cinéma est toujours infiniment intéressante.

    Bien sûr, on pourrait débattre des heures sur certains sujets mais son amour du cinéma (ce n’est rien d’autre au final) est tel qu’il est difficile de lui répondre. Et dans le même temps, Godard fait preuve d’une incroyable modestie malgré son immense savoir et sa position d’encyclopédie du cinéma. La fin du film est très émouvante lorsque Godard s’étonne de l’accueil qu’il a pu recevoir au Centre Pompidou, en faisant référence à deux mathématiciens non reconnus à leur époque. Morceaux de conversations… montre alors toute la solitude du personnage.

    Journaliste. Passionné de cinéma, boulimique de séries télé et accroc aux jeux vidéo. Ne peut s'empêcher de donner son avis sur tout ce qu'il voit et sur tout ce qu'il joue.

    • facebook
    • google
    • twitter

    Défendez votre point de vue