Morse – Tomas Alfredson

    Morse – Tomas Alfredson

    2010_Maroc_Morse_630Morse peut faire penser à Twilight, contrairement à ce dernier, assumant son côté midinette, celui-ci se prend très (trop ?) au sérieux. L’idée n’est pourtant pas inintéressante, à savoir réaliser un film d’horreur indépendant. Soit, un film assez lent qui distille et retarde ses scènes d’horreur au maximum, se focalisant sur l’aspect psychologique de l’histoire (Halloween de Carpenter avait déjà plus ou moins fait ça).

    Le problème vient d’abord de la mise en scène qui étouffe complètement le film en jouant constamment sur des effets de flou (seul le gosse apparaît clairement). Là encore, l’idée est intéressante. On sent très bien ce que le réalisateur veut signifier ici. Comme si cette histoire de vampire n’était finalement qu’un fantasme de l’enfant, désireux de se venger des gamins qui le prennent pour tête de turc. Ça donne aussi quelques beaux plans (la scène de la piscine, par exemple) ou encore le regard ahuri de l’enfant devant le Rubik’s Cube solutionné. Mais, rien ne vit finalement dans ce film au-delà de l’enfant.

    Morse touche pourtant à de nombreuses choses mais n’en creuse vraiment aucune. Certaines scènes n’apportent parfois absolument rien à une histoire auquel on n’arrive pas à croire (au-delà de son aspect fantastique, bien sûr). On s’ennuie pas mal, du coup. On s’énerve aussi devant cette volonté manifeste de réaliser de beaux plans et de faire un film de genre « intello » finalement raté (la lenteur scandinave insupportable).

    Journaliste. Passionné de cinéma, boulimique de séries télé et accroc aux jeux vidéo. Ne peut s'empêcher de donner son avis sur tout ce qu'il voit et sur tout ce qu'il joue.

    • facebook
    • google
    • twitter

    2 Commentaires

    1. Philippe M. · 11 juillet 2013 Répondre

      Tout cela est vrai aussi dans ma propre expérience et appréciation de spectateur. En un peu moins dur quand même car je ne me suis pas spécialement ennuyé pour ma part. Ce film reste un peu un ovni que j’aurai malgré tout peine à oublier alors que pour bien d’autres films, la question ne se pose même pas, classement vertical pour la fosse à oubli.

    2. GreenCinema · 17 avril 2010 Répondre

      Je n’ai pas vu le film mais un auteur de notre blog en a également fait une très bonne critique : http://pontdu7eart.wordpress.com/2010/04/11/310/
      Intriguant !!

    Défendez votre point de vue