The Raid – Gareth Evans

    The Raid – Gareth Evans

    the-raid-still04Peu importe si The Raid échoue à retrouver la folie du cinéma HK qu’il convoque (les intentions sont trop présentes pour cela), Gareth Evans nous offre ici un film d’action jouissif, qui a la bonne idée de rester constamment au premier degré. Renvoyant également à Piège de Cristal (la tour d’immeuble remplace ici le building) et à Assaut (pour les ennemis anonymes), The Raid trouve son identité à travers des chorégraphies très impressionnantes lors de scènes de combat remarquables par leur lisibilité.

    Mais malgré son schéma répétitif digne d’un jeu vidéo, le film n’est heureusement pas avare en belles idées, comme lorsque les détonations des armes viennent éclairer la cage d’escalier pour en révéler ceux qui s’y cachent. La mise en scène fait d’ailleurs preuve d’une belle gestion de l’espace, l’immeuble étant envisagé comme un espace restreint où l’on chercherait à se faire plus de place, en trouant les plafonds ou en tentant de s’infiltrer à travers les murs. Conscient qu’il évoque ici un cinéma aujourd’hui perdu (celui de Hong-Kong, donc), The Raid trouve dans cette barre d’immeuble un terrain de jeu idéal et symbolique où Evans s’y débat avec une incontestable virtuosité.

    Journaliste. Passionné de cinéma, boulimique de séries télé et accroc aux jeux vidéo. Ne peut s'empêcher de donner son avis sur tout ce qu'il voit et sur tout ce qu'il joue.

    • facebook
    • google
    • twitter

    Défendez votre point de vue