The Ghost-Writer – Roman Polanski

    The Ghost-Writer – Roman Polanski

    The-Ghost-Writer-2Un ami me disait qu’il était difficile de parler du film parce qu’il parlait de lui-même. Je suis on ne peut plus d’accord. The Ghost-Writer s’impose aux spectateurs grâce à une parfaite maîtrise des codes du cinéma, celui du film à suspense à tendance paranoïaque (on est bien chez Polanski).

    Le récit est d’une admirable limpidité. On entre dans l’histoire presque naturellement, comme si on connaissait le film par cœur (jamais dans le sens où on a déjà vu ça ailleurs mais dans le sens où tout est exposé avec une brillante clarté). La mise en place se révèle donc être un modèle du genre et l’on est immédiatement captivé par l’intrigue. Chaque scène fait avancer l’histoire. Il y a une fluidité, un rythme… c’est fascinant. Et le scénario se révèle très riche (on ne peut s’empêcher d’y voir des choses très personnelles pour le réalisateur).

    Évidemment, tout cela est dû au travail de mise en scène. J’aime la façon dont le cinéaste cadre à certains moments ses personnages (la distribution, impeccable), la manière dont la caméra s’attarde sur des détails : le jardinier qui ramasse les feuilles mortes sous le vent, la valise à roulettes que le personnage trimballe tout le long, la place du livre (qui rappelle La Neuvième Porte). Toute la séquence dans la voiture, avec le GPS, est sensationnelle au niveau de la mise en scène. C’est sans doute celle qui m’a le plus rappelé Hitchcock. J’aime tout. Sa durée, la gestion du suspense. Et que dire de ce plan final, sublime. Bref, The Ghost-Writer est un film formidable. Un classique instantané.

    Journaliste. Passionné de cinéma, boulimique de séries télé et accroc aux jeux vidéo. Ne peut s'empêcher de donner son avis sur tout ce qu'il voit et sur tout ce qu'il joue.

    • facebook
    • google
    • twitter

    2 Commentaires

    1. Philippe M. · 12 juillet 2013 Répondre

      Bon, je rejoins cette fois plutôt l’avis du commentaire de lechatmasque du 13 janv. 2011 même si ta critique ne perd nullement sa valeur à mes yeux pour autant. Dès que je m’ennuie à un moment donné et que je me retrouve aussi à devoir faire des efforts pour suivre, cela traduit forcément que qqch cloche . Même si cela reste subjectif, je trouve aussi trop longues plusieurs scènes et qqch change en effet vers le milieu du film. Mon impression était jusqu’ici qu’il était vraiment inégal. ALors je te rejoins bien sûr sur le caractère sensationnel de la scène avec voiture et GPS, mais suis dresserais un bilan autrement plus mitigé du film, alors que tu l’encenses, toi. Impossible à détester, difficilement oubliable et pourtant envie de l’aimer un peu plus mais… Sans plus.

    2. lechatmasque · 13 janvier 2011 Répondre

      Personnellement, j’ai adoré le début, jusqu’au milieu du film. Puis j’ai trouvé qu’il y avait des scènes trop longues, au rythme poussif, comme si…. comme si ce n’était pas Polanski qui l’avait terminé. Je ne sais pas, mais vu le contexte de l’époque du tournage et de la sortie du film (je ne rappelle pas toutes les péripéties des accusations nouvelles portées sur R. P.), le décalage vient peut-être de là 🙁

    Défendez votre point de vue