Thor : Le Monde des ténèbres – Alan Taylor

    Thor : Le Monde des ténèbres – Alan Taylor

    Première-bande-annonce-pour-Thor-Le-monde-des-ténèbres1Voici donc Thor : Le monde des ténèbres, qui s’inscrit autant comme une suite de Thor – premier du nom – que de The Avengers. Marvel Studios lui a opportunément choisi le désormais coté Alan – Game of Thrones – Taylor comme réalisateur. Et ce nouvel opus est tout à fait conforme au cahier des charges reconduit par le studio depuis le premier Iron Man : un format pour toute la famille, avec grand spectacle, beaucoup d’humour, une mesure de drame, saupoudrée de romance, et d’une pointe de glamour.

    Aussi cynique que puisse être ce genre de recette, calibrée pour remplir les caisses, les films qui en résultent ne sont pas systématiquement indignes d’estime. En l’occurrence, il y a toujours une somme d’ingrédients qui rendent les blockbusters livrés par Marvel Studios* plutôt honnêtes et sympathiques. Ce Thor nouveau, puisqu’il en est question, emballe par son rythme haletant, son festival pyrotechnique, ses gags venus d’ailleurs, et surtout l’empathie surprenante qu’il suscite pour le personnage de Loki, incarné par un Tom Hiddleston dont on devrait continuer à entendre parler au cours des prochaines années. On n’est clairement pas au rayon des ambitions d’un Christopher Nolan pour Batman, mais ce n’est pas plus mal : on s’éloigne du ton sentencieux de ce dernier – voire de la prétention fortuite – pour savourer une célébration simple de l’esprit pop et fun des comics des 60’s.

    Petite précision : niveau backstory, l’excellent The Avengers est hautement recommandé. Puis vous verrez que, de Charybde en Scylla – ou plutôt de Hulk en Captain America -, replonger dans cet univers rendu familier, avec ses clins d’œil et caméos, est un plaisir.

    * Marvel Studios produit les films liés à la franchise Avengers. Les versions grand écran d’autres héros estampillés Marvel sont produites – avec plus ou moins de bonheur – par différents studios à qui la firme a vendu les droits : la Fox détient ainsi les titres X-Men, Fantastic Four, Daredevil et Ghost Rider, alors que la Columbia se réserve Spider-Man. Si, dans les comics, tous ces personnages cohabitent joyeusement, ça n’arrivera pas de sitôt sur grand écran, vu l’imbroglio des relations entre les différents studios.

    Défendez votre point de vue