Top Andreï Tarkovski

    Top Andreï Tarkovski

    m7yrs7sw5wpunjdqdjehknjvpxtPoursuivons les tops de cinéaste avec l’un de mes réalisateurs préférés, Andreï Tarkovski. Il est l’une des figures emblématiques du cinéma moderne, et de ce que Deleuze a appelé l’image-temps, c’est peut-être celui qui a la filmographie la plus impressionnante, non pas par sa quantité (il a réalisé sept longs-métrages) mais par sa qualité, puisqu’on n’y trouve que des grands films. Je n’en ai vu que cinq. Je garde les deux autres comme des trésors.

    A la première place de ce classement, Stalker. Soit l’un de mes films préférés. L’une des plus grandes œuvres de l’histoire du cinéma. Le récit se déroule à une époque inconnue, sur une Terre apocalyptique et brumeuse. On y trouve un lieu mystérieux : La Zone. Cette dernière renferme une Chambre dont on dit qu’elle peut exaucer les vœux de ceux qui y pénètrent. Mais seuls les Stalkers (des guides) peuvent entrer dans cet étrange endroit. On y suit l’un d’eux, accompagné d’un écrivain et d’un savant, et chacun a une raison d’entreprendre ce voyage. Immense film sur la foi, Stalker confronte le spirituel et le matériel, le rationnel et le fantastique, à travers une histoire poétique et métaphysique d’une puissance inépuisable.

    Les films de Tarkovski ont souvent parlé de lui (Le Miroir est quasiment autobiographique) et notamment de son tiraillement entre l’Est et l’Ouest soviétique mais aussi de son exil en Italie. Et c’est notamment le cas de Nostalghia, oeuvre mélancolique sublime. Commandé par la Russie comme une réponse à 2001 : l’odyssée de l’espace de Stanley Kubrick, Solaris apparaît pourtant bien loin du simple film de commande. C’est par ce film que je suis entré dans l’univers de Tarkovski. Son final, qui nous fait sentir si petit, demeure un souvenir inoubliable. Même si j’aime le film de Steven Soderbergh, il reste à des années lumières de celui du cinéaste russe dont les réflexions sur l’humanité, la science et l’amour atteignent ici une profondeur bouleversante. Si Le Sacrifice échoue à la cinquième place, ce film-testament, ce film de fin du monde, apparaît lui aussi comme une quête spirituelle remarquable.

    Mon top Andreï Tarkovski :

    1. Stalker (1979)
    2. Nostalghia (1983)
    3. Solaris (1972)
    4. Le Miroir (1974)
    5. Le Sacrifice (1986)

    Journaliste. Passionné de cinéma, boulimique de séries télé et accroc aux jeux vidéo. Ne peut s'empêcher de donner son avis sur tout ce qu'il voit et sur tout ce qu'il joue.

    • facebook
    • google
    • twitter

    5 Commentaires

    1. pat · 29 août 2013 Répondre

      Ah oui il faut absolument que tu vois Andrei Roublev car :

      1. on peut très bien le considérer comme le meilleur film du réal,

      2. même si complètement tarkovskien sur le fond, il diffère sur la forme de ses autres films : c’est une grande fresque, parfois proche de l’épopée, où le héros doit cheminer à travers des mises à l’épreuve.
      C’est une sorte de « 7 samourais » de Kurosawa mais en plus intériorisé.

      Sinon mon top, mais ça varie dans les 5 premiers :

      1. Le sacrifice
      2. Le miroir
      3. Stalker
      4. Andrei Roublev
      5. Nostalghia

      6. L’enfance d’Ivan
      7. Solaris

    2. FrankyFockers · 27 août 2013 Répondre

      chef-d’oeuvre absolu oui. il pourrait tout autant être premier d’ailleurs.

    3. FrankyFockers · 27 août 2013 Répondre

      Voilà le mien, dude !

      1. Stalker (1979)
      2. Nostalghia (1983)
      3. Le Miroir (1975)
      4. Andrei Roublev (1966)
      5. Le Sacrifice (1986)
      6. Solaris (1972)
      7. L’Enfance d’Ivan (1962)
      8. Il n’y aura pas de départ aujourd’hui (1959)
      9. Le Rouleau compresseur et le Violon (1960)
      10. Les Assassins (1957)

    Défendez votre point de vue