Top Cinéma 2014

    Top Cinéma 2014

    On en termine avec 2014 (il est temps) par le top cinéma. Une année en demi-teinte, ponctuée de quelques très bons films mais d’une qualité générale assez moyenne. Allez, sans plus attendre, retrouvez l’ensemble de mon classement. Comme d’habitude, je m’arrête rapidement sur les dix premiers.

    gone-girl
    1. Gone Girl – David Fincher
    Même si Interstellar n’est pas loin, Gone Girl reste pour moi le grand film de l’année. Une oeuvre hitchcockienne extrêmement riche (pas une nouveauté chez lui) mais surtout un film fincherien en diable, où la mise en scène, de plus en plus maîtrisée, laisse apparaître bien plus qu’un simple thriller, par ailleurs remarquablement exécuté. Derrière la satire des mass media et du mariage (le film est aussi une fabuleuse comédie de remariage), Fincher prouve une nouvelle fois qu’il est l’un des réalisateurs sachant le mieux capter notre époque, ici la place de l’homme et de la femme dans la société. Soit d’un côté un homme qui va chercher à reconquérir son image. Et de l’autre, une femme qui va chercher à se défaire de la sienne, sans qu’on parvienne véritablement à saisir ce qu’il y a dans sa tête, comme en atteste le très beau double plan qui ouvre et clôt le film.

    interstellar
    2. Interstellar – Christopher Nolan
    S’il y a dans l’oeuvre de Nolan une véritable cohérence (les films se répondent constamment), il manquait à celle-ci un peu d’émotion. La filmographie de Nolan laissait cette impression de rouleau-compresseur efficace mais finalement assez froid, trop froid. Avec Interstellar, Nolan parvient enfin à trouver le bon équilibre avec ce récit de science-fiction énorme et grandiose, qui n’en oublie pas l’humain. Se servant de la pellicule pour venir directement interrogé le cinéma (la poussière rendue visible par les rayons de lumière dans la chambre de Murph rappelle celle du projecteur sur l’écran de la salle de cinéma), le réalisateur s’appuie sur de sublimes idées (le temps qui défile différemment pour les personnages) et nous bouleverse quand il confronte ses héros à ce temps passé.

    deux-jours-une-nuit
    3. Deux jours, une nuit – Jean-Pierre et Luc Dardenne
    L’ensemble repose sur pas grand-chose. Une sorte de remake de Douze hommes en colère dans lequel une femme (Marion Cotillard dans son meilleur rôle) vient rendre visite à plusieurs de ses collègues le temps d’un week-end, pour leur demander de ne pas toucher leur prime, ce qui lui permettra de garder son emploi. Restant constamment collés sur le visage de leur héroïne, les frères Dardenne rejouent sans cesse la même scène dans laquelle Sandra récite le même texte à ses collègues pour tenter de les convaincre. Emprunt d’un véritable suspense, Deux jours, une nuit joue admirablement sur la répétition et parvient à surprendre malgré son programme. La manière dont la fiction s’insère dans le cinéma naturaliste des Dardenne rappelle ici les œuvres néoréalistes du cinéma italien (Le Voleur de bicyclette de Di Sica, par exemple).

    i-origins-03
    4. I Origins – Mike Cahill
    Tout est réuni pour qu’I Origins soit un naufrage. Un sujet casse-gueule, une lumière sundancienne. Marchant sur un fil, le film de Cahill trouve pourtant un bel équilibre avec son histoire confrontant la science et le spirituel. Au final, un très beau film sur la foi, au sens large, qui rappelle par moment le cinéma de Shyamalan. Deux, trois scènes du film sont parmi les plus fortes vues cette année et malgré quelques défauts, on n’a envie de retenir que cela.

    under-the-skin
    5. Under the Skin – Jonathan Glazer
    Cette année, bien qu’elle ait tourné dans trois films, Scarlett Johansson n’aura jamais vraiment été à l’écran. Elle est une voix dans le très beau Her, une entité omnisciente dans Lucy et une extraterrestre revêtant une peau humaine dans Under the Skin. Des trois films, c’est sans doute ce dernier qui offre la plus belle introspection de l’actrice, qui expose frontalement son corps au spectateur, pour mieux se réapproprier son image (difficile de ne pas penser aux photos nues de l’actrice volées et diffusées sur le Net). Le film, hypnotique, parfois pas loin d’être expérimental, propose in fine une fascinante et troublante réflexion sur le corps (de la femme, mais pas que), en même temps qu’il tend un miroir sur notre propre voyeurisme.

    adieu-au-langage
    6. Adieu au Langage – Jean-Luc Godard
    Parce que Godard travaille la 3D comme personne avant lui, obligeant le spectateur à cligner de l’œil pour suivre un split-screen renversant qui semble directement venir s’imprégner sur notre rétine. Parce qu’il y a quelque chose de touchant dans la manière dont Godard filme son chien, comme le dernier lien renvoyant à une humanité dans laquelle il ne trouve plus sa place. Parce qu’Adieu au langage ne ressemble à rien d’autre.

    edge-of-tomorrow-03
    7. Edge of Tomorrow – Doug Liman
    D’un pitch proche de celui d’Un Jour sans fin, Doug Liman signe dans un premier temps une comédie de science-fiction jubilatoire dans laquelle Tom Cruise joue une nouvelle fois avec son image du héros américain, comme condamné à rejouer le même rôle. Edge of Tomorrow met par la suite en valeur une très belle histoire d’amour, qui rappelle quelque peu Amour & Amnésie (l’un connaît l’autre par cœur à force de revivre la même chose alors que l’autre le redécouvre sans cesse). Dans les deux cas, c’est un vrai plaisir de cinéma.

    les-combattants
    8. Les Combattants – Thomas Cailley
    Pour un premier long-métrage, Les Combattants fait une forte impression. Qu’il doit en grande partie à son humour très singulier. Mais aussi à une manière de filmer ses personnages, jamais comme on l’imagine. Sans compter que Thomas Cailley dit aussi de belles choses sur une jeunesse pour laquelle le futur n’a aucun avenir. Une jeunesse en quête de but et d’identité. Le film, lui, n’a de son côté pas eu de mal à la trouver.

    la-planète-des-singes-l'affrontement
    9. La Planète des singes : l’affrontement – Dawn of the Planet of the Apes – Matt Reeves
    Un blockbuster de rêve : spectaculaire et intelligent. Ce deuxième volet, qui fait suite à un premier volet déjà très réussi, fait brillamment écho à nos propres conflits historiques à travers un scénario remarquable. Subtilement mis en scène par Matt Reeves (Cloverfield), La Planète des singes : l’affrontement réserve aussi son lot de scènes émouvantes, à l’image de celle de la caméra où César retrouve des images d’une époque désormais révolue.

    boyhood-03
    10. Boyhood – Richard Linklater
    Boyhood repose sur un projet aussi énorme (un tournage s’étalant sur plusieurs années) que son récit est modeste. A travers son concept étonnant et bouleversant (on voit les acteurs grandir et vieillir à l’écran), qui se refuse pourtant à tout spectaculaire, Linklater dresse un beau portrait d’adolescent, mais aussi (et surtout ?) celui d’une mère (Patricia Arquette, parfaite).C’est finalement pour sa simplicité que Boyhood apparaît comme une aussi belle réussite.

    11. Her – Spike Jonze
    12. Le Conte de la princesse Kaguya – Kaguya-hime no monogatari – Isao Takahata
    13. Saint Laurent – Bertrand Bonello
    14. Wrong Cops – Quentin Dupieux
    15. Tonnerre – Guillaume Brac
    16. La Chambre Bleue – Mathieu Amalric
    17. The Grand Budapest Hotel – Wes Anderson
    18. Party Girl – Marie Amachoukeli, Claire Burger et Samuel Theis
    19. Le Vent se lève – Kaze Tachinu – Hayao Miyazaki
    20. Dallas Buyers Club – Jean-Marc Vallée
    21. White God – Fehér Isten – Kornal Mundruczó
    22. White Bird – White in a Blizzard – Gregg Araki
    23. Le Garçon et le Monde – O Menino e o Mundo – Alê Abreu
    24. Coherence – James Ward Byrkit
    25. The Myth of the American Sleepover – David Robert Mitchell
    26. Mommy – Xavier Dolan
    27. Du sang et des larmes – Lone Survivor – Peter Berg
    28. The Raid 2 – Gareth Evans
    29. La Grande Aventure Lego – The Lego Movie – Phil Lord et Chris Miller
    30. John Wick – David Leitch et Chad Stahelski
    31. Night Moves – Kelly Reichardt
    32. The Canyons – Paul Schrader
    33. Jacky au royaume des filles – Riad Sattouf
    34. Enemy – Denis Villeneuve
    35. Fury – David Ayer
    36. Whiplash – Damien Chazelle
    37. Starry Eyes – Kevin Kolsch et Dennis Widmyer
    38. Les Gardiens de la Galaxie – Guardians of the Galaxy – James Gunn
    39. Real – Riaru: Kanzen naru kubinagaryû no hi – Kiyoshi Kurosawa
    40. Joe – David Gordon Green
    41. Nymph()maniac – Lars von Trier
    42. La French – Cédric Jimenez
    43. Noé – Noah – Darren Aronofsky
    44. All About Albert – Enough Said – Nicole Holofcener
    45. Afflicted – Derek Lee et Clif Prowse
    46. States of Grace – Short Term 12 – Destin Cretton
    47. L’Enlèvement de Michel Houellebecq – Guillaume Nicloux
    48. Dans la cour – Pierre Salvadori
    49. Blue Ruin – Jeremy Saulnier
    50. Dumb & Dumer De – Dumb and Dumber To – Bobby et Peter Farrelly
    51. Night Call – Nightcrawler – Dan Gilroy
    52. Arrête ou je continue – Sophie Fillières
    53. Et (beaucoup) plus si affinities – What if – Michael Dowse
    54. Wolf Creek 2 – Greg McLean
    55. Les Poings contre les murs – Starred Up – David Mackenzie
    56. X-Men: Days of Future Past – Bryan Singer
    57. Jersey Boys – Clint Eastwood
    58. Maps To The Stars – David Cronenberg
    59. Nos pires voisins – Neighbors – Nicholas Stoller
    60. Astérix – Le Domaine des Dieux – Louis Clichy
    61. Young Ones – Jake Paltrow
    62. Only Lovers Left Alive – Jim Jarmusch
    63. A Most Violent Year – J.C. Chandor
    64. ’71 – Yann Demange
    65. Catacombes – As Above, So Below – John Erick Dowdle
    66. Godzilla – Gareth Edwards
    67. Scenic Route – Kevin et Michael Goetz
    68. Un beau dimanche – Nicole Garcia
    69. On the Job – Erik Matti
    70. Hippocrate – Thomas Lilti
    71. Légendes Vivantes – Anchorman 2: The Legend Continues – Adam McKay
    72. Are You Here – Matthew Weiner
    73. Non-Stop – Jaume Collet-Serra
    74. Babysitting – Philippe Lacheau et Nicolas Benamou
    75. Captain America : le soldat de l’hiver – Captain America: The Winter Soldier – Anthony et Joe Russo
    76. Predestination – Michael et Peter Spierig
    77. Un Homme très recherché – A Most Wanted Man – Anton Corbijn
    78. Quand vient la nuit – The Drop – Michael R. Roskam
    79. Monster Boy : Hwayi – Hwayi – Joon-Hwan Jang
    80. The Equalizer – Equalizer – Antoine Fuqua
    81. Le Juge – The Judge – David Dobkin
    82. Willow Creek – Bobcat Goldthwait
    83. Magic in the Moonlight – Woody Allen
    84. The Homesman – Tommy Lee Jones
    85. Confession of Murder – Naega salinbeomida – Jeong Byeong-gil
    86. The Spectacular Now – James Ponsoldt
    87. The Rover – David Michôd
    88. Search Party – Scot Armstrong
    89. Mister Babadook – The Babadook – Jennifer Kent
    90. Cold in July – Jim Mickle
    91. These Final Hours – Zak Hilditch
    92. The Town That Dreaded Sundown – Alfonso Gomez-Rejon
    93. Match retour – Grudge Match – Peter Segal
    94. Horns – Alexandre Aja
    95. The Guest – Adam Wingard
    96. Qu’est-ce qu’on a fait au bon Dieu ? – Philippe Chauveron
    97. Blended – Frank Coraci
    98. The Jungle – Andrew Traucki
    99. Le Labyrinthe – The Maze Runner – Wes Ball
    100. How I Live Now (Maintenant c’est ma vie) – How I Live Now – Kevin Macdonald
    101. The Amazing Spider-Man : le destin d’un héros – The Amazing Spider-Man 2 – Marc Webb
    102. Oculus – Mike Flanagan
    103. Albert à l’ouest – A Million Ways to Die in the West – Seth McFarlane
    104. 13 Sins – Daniel Stamm
    105. La Famille Bélier – Eric Lartigau
    106. American Nightmare 2 : Anarchy – The Purge: Anarchy – James DeMonaco
    107. Le Crocodile du Botswanga – Fabrice Eboué et Lionel Steketee
    108. Pandémie – Gamgi – Kim Sung-Soo
    109. La Vie rêvée de Walter Mitty – The Secret Life of Walter Mitty – Ben Stiller
    110. Dragons 2 – How To Train Your Dragon 2 – Dean DeBlois
    111. Hunger Games – La Révolte : Partie 1 – The Hunger Games – Mockingjay : Part 1 – Francis Lawrence
    112. Palo Alto – Gia Coppola
    113. The Machine – Caradog W. James
    114. RoboCop – José Padilha
    115. La Crème de la Crème – Kim Chapiron
    116. Closed Circuit – John Crowley
    117. La Prochaine fois, je viserai le cœur – Cédric Anger
    118. De toutes nos forces – Nils Tavernier
    119. Divergente – Divergent – Neil Burger
    120. États de choc – The Air I Breathe – Jieho Lee
    121. Blackout Total – Walk of Shame – Steven Brill
    122. Monuments Men – The Monuments Men – George Clooney
    123. American Bluff – American Hustle – David O. Russell
    124. The Last Days on Mars – Ruairí Robinson
    125. Black Storm – Into the Storm – Steven Quale
    126. Balade entre les tombes – A Walk Among The Tombstones – Scott Frank
    127. Replicas – In Their Skin – Jeremy Power Regimbal
    128. Oldboy – Spike Lee
    129. Lucy – Luc Besson
    130. The Double – Richard Ayoade
    131. Les Trois frères, le retour – Didier Bourdon, Bernard Campan et Pascal Légitimus
    132. A Long Way Down – Pascal Chaumeil
    133. Haunter – Vincenzo Natali
    134. Puzzle – The Third Person – Paul Haggis
    135. L’Emprise du mal – La Senda – Miguel Ángel Toledo
    136. Sharknado – Anthony C. Ferrante
    137. Annabelle – John R. Leonetti
    138. V/H/S: Viral – Nacho Vigalondo, Marcel Samiento, Gregg Bishop, Justin Benson et Aaron Moorhead

     

    Journaliste. Passionné de cinéma, boulimique de séries télé et accroc aux jeux vidéo. Ne peut s'empêcher de donner son avis sur tout ce qu'il voit et sur tout ce qu'il joue.

    • facebook
    • google
    • twitter

    Défendez votre point de vue