Volt, star malgré lui – Chris Williams et Byron Howard

    Volt, star malgré lui – Chris Williams et Byron Howard

    volt-star-malgre-lui-bolt-04-02-2009-21-11-2008-2-gBon, on l’a dit, l’arrivée de Lasseter a fait beaucoup de bien à Disney. C’est assez flagrant car le film a pas mal de points communs avec Cars du même Lasseter (l’époustouflante course poursuite du début).;

    Cela dit, Volt reste encore marqué par l’esprit de Disney (comprendre que ça reste globalement destiné aux enfants et qu’il y a une putain de chanson) et l’ensemble est vachement lisse. De l’histoire hyper classique avec son héros qui traverse l’Amérique d’Est en Ouest, au dessin d’une incroyable rondeur (les humains sont de véritable poupées, pouah).

    Reste que Volt demeure un sympathique film (qui reprend la trame de Truman Show), plutôt drôle (les pigeons, la rencontre avec la chatte), impressionnant au niveau de la 3D (même si c’est lisse, mince, y a rien qu’accroche, pas un angle droit sur lequel buter) mais qui finit par s’essouffler au fil du temps.

    Journaliste. Passionné de cinéma, boulimique de séries télé et accroc aux jeux vidéo. Ne peut s'empêcher de donner son avis sur tout ce qu'il voit et sur tout ce qu'il joue.

    • facebook
    • google
    • twitter

    Défendez votre point de vue