W. – l’improbable président – Oliver Stone

    W. – l’improbable président – Oliver Stone

    17stone.xlarge1Le film a sans doute pas mal de défauts, encore que je trouve, par exemple, sa mise en scène cohérente avec ce que Stone filme. Ce qu’il filme, c’est W., un fils à papa qui n’a qu’une idée en tête, se faire aimer de son père et montrer qu’il peut faire mieux (et donc pire) que lui.

    W., c’est donc l’histoire d’un imbécile qui, tête baissée, va tout faire pour rivaliser avec son père et finir le travail que ce dernier avait commencé (la guerre en Irak et la chasse de Saddam Hussein). Toute l’action du film est ainsi vue depuis ce rapport de force entre le père et le fils. Ça commence dès les premiers échanges au téléphone de W. depuis la prison.

    W. est un film efficace parce qu’il résume la présidence de Bush à ce conflit avec le père. Un parallèle entre un brave type qui fonce dans le tas et un père plus réfléchi. La conclusion est excellente parce qu’au moment où le père finit par se ranger à côté de son fils (par amour seulement), Bush semble totalement perdu. Son objectif est en quelque sorte atteint, il se retrouve avec un pays à gouverner entre les mains dont il ne sait que faire. Il se retrouve seul, dans l’attente, à l’image de cette balle de baseball qui ne redescendra jamais. Un rêve aussi absurde que cette présidence et que ce personnage.

    Journaliste. Passionné de cinéma, boulimique de séries télé et accroc aux jeux vidéo. Ne peut s'empêcher de donner son avis sur tout ce qu'il voit et sur tout ce qu'il joue.

    • facebook
    • google
    • twitter

    Défendez votre point de vue