BioShock – 2K Boston

    BioShock – 2K Boston

    bioshock19En rejouant à BioShock, je me suis rendu compte que je n’avais jamais été à la fin. Et j’ai compris pourquoi. Parce que ce n’est limite pas bon dans sa seconde partie. Alors OK  les premières heures sont vraiment excellentes. L’ambiance en impose, c’est sombre et crade, et le design de la ville de Rapture s’avère grandiose (c’est l’intérêt principal et j’ai envie de dire unique du jeu). Mais au bout d’un moment, le jeu n’a plus rien à raconter (c’est là que je décroche) et s’appuie sur un gameplay franchement bancal. Si la combinaison des Plasmides permet de mettre en avant une IA de qualité, la bonne vieille clé à molette se révèle pourtant plus efficace que tous les pouvoirs.

    Et puis la difficulté apparaît mal dosée, devient beaucoup plus relevée d’un coup, avant que le personnage devienne trop rapidement surpuissant (et je ne parle pas du système de chambre Vita qui fausse un peu l’ensemble). Bref, on s’emmerde un peu dans cette seconde partie du jeu, d’autant que les objectifs se répètent beaucoup (on arrive dans une zone, et on doit récupérer les objets qu’on nous demande de récupérer). Il y a tout de même une belle idée, le rôle des Petites Sœurs au fil de l’histoire. Et la fin, bien que courte, est vraiment très belle. M’enfin c’est quand même le jeu le plus surestimé au monde…

    Journaliste. Passionné de cinéma, boulimique de séries télé et accroc aux jeux vidéo. Ne peut s'empêcher de donner son avis sur tout ce qu'il voit et sur tout ce qu'il joue.

    • facebook
    • google
    • twitter

    3 Commentaires

    1. David Butelet · 6 octobre 2013 Répondre

      Bien d’accord avec la critique, j’ai eu du mal à le finir, n’ai éprouvé que peu d’intérêt pour les combats (manque de punch, l’impression de ne pas toucher les ennemis, ou bien très difficiles car manque de munitions). Mais, ce qui m’a le plus gêné, c’est la linéarité qui n’arrive pas à être oubliée par un digne scénario. Trop de battage pour ce jeu en effet.

    2. Dyades · 6 juillet 2013 Répondre

      Ah non 😉

      La fin, moi j’ai été un peu déçu… il y en a deux d’ailleurs…

      Que j’ai adoré l’ambiance, les combats, les pouvoirs (contrairement à Infinite…). après, ça ne vaut pas System Shock 2 en effet, mais bon…

    3. Philippe M. · 6 juillet 2013 Répondre

      Serais pour ma part moins amer que toi sur l’appréciation du jeu même si cette dernière peut se comprendre, après tout. Que le jeu fût surestimé, clairement ! Que la fin soit très belle, entièrement d’accord. Après réflexion, il y eut quand même une certaine pénibilité ressenti et effort dans la deuxième partie, or ce n’est pas normal de devoir faire pareil effort pour terminer un jeu. Bon, tu n’as peut-être pas eu tout à fait tort d’être dur, finalement.

    Défendez votre point de vue