Dexter – Saison 8 – Showtime

    Dexter – Saison 8 – Showtime

    "Dexter" - "Make Your Own Kind of Music"Alors que chaque épisode de la dernière saison de Breaking Bad suscite (à raison) une attente démesurée, Dexter, qui a pourtant connu son heure de gloire, s’est quasiment achevée dans l’indifférence. Mais la série ne peut s’en prendre qu’à elle-même. Elle n’aura pas su s’arrêter à temps, s’étirant inutilement lors de ses dernières saisons. Attention, si vous n’avez pas vu cette saison 8, je spoile pas mal.

    On se souvient encore quand Dexter parlait subtilement de la difficulté de s’intégrer en société, de trouver sa place, en tant que père, frère ou amant. La monstruosité du personnage n’était finalement qu’un prétexte, qui soulevait néanmoins d’intéressantes réflexions sur la justice personnelle, la série n’hésitant pas à jouer sur l’ambiguïté de ce héros répondant à un code (il ne tuait que des meurtriers). Mais la série n’a pas su s’arrêter alors qu’elle aurait pu le faire à la fin de la saison 4 après la mort de Rita, dont il était indirectement responsable. Au pire, elle aurait pu se finir après la saison 5, lorsque Dexter finissait plus seul que jamais, après qu’il ait cru voir en Lumen son âme sœur. Depuis trois saisons, les scénaristes de Showtime n’ont ainsi plus rien à dire et, surtout, les intrigues policières, traitées n’importe comment, finissaient malheureusement par prendre le dessus. Et alors que la série parvenait à nous faire frissonner pour Dexter à l’époque (les duels contre Doakes et Trinity restent mémorables), elle ne suscitait plus que consternation. Finalement, on ne regardait plus la série que par habitude, juste pour pouvoir dire « j’ai tout vu ! ».

    Dans les deux-trois premiers épisodes de la saison 8, on a cru que la série retrouverait un peu de son panache avec l’arrivée du personnage incarné par Charlotte Rampling, en mère de substitution. Mais le resserrement familial au cœur de la saison ne fait plus écho, vite rattrapé par des retournements de situations ahurissants de bêtise. Pire que tout, la chute attendue de Dexter n’arrive pas. Et la série de retomber dans ses travers moraux en légitimant quasiment le meurtre de Saxon par Dexter (pire méchant ever de la série télé). Puis, Debra meurt. La séquence pourrait être émouvante (elle aurait même dû être déchirante), si elle n’était pas ridiculisée par l’enlèvement du corps de sa sœur dans un Miami en proie à une tempête. Surtout, cette scène arrive trop tard. Dexter comprend enfin que la violence qui l’anime ne fait qu’engendrer plus de violence autour de lui, ce qui était déjà la conclusion de la saison 4. Alors, le tueur en série décide de ne pas rejoindre Hannah et son fils, qui l’attendent en Argentine (Hannah étant aussi une tueuse, soit dit en passant…). Alors il s’enfonce dans la tempête pour se sacrifier. Et tout le monde s’en fout. Mais le pire est à venir. Car la série n’a même pas les couilles de tuer son héros, lequel a finalement maquillé sa mort. On le retrouve ainsi retiré du monde, barbu et bûcheron (ne rigolez pas !). Ne sachant plus trop s’il faut en rire ou en pleurer, Dexter nous achève d’un regard caméra affligeant…

    Journaliste. Passionné de cinéma, boulimique de séries télé et accroc aux jeux vidéo. Ne peut s'empêcher de donner son avis sur tout ce qu'il voit et sur tout ce qu'il joue.

    • facebook
    • google
    • twitter

    4 Commentaires

    1. Top Showtime | Critikall : Cinéma, Série, Jeu vidéo. · 13 novembre 2013 Répondre

      […] s’améliorant), Showtime s’est fait connaître principalement grâce à deux séries, Dexter et Weeds (pas vu, malheureusement comme d’autres séries de la chaîne). En 2005, la chaîne […]

    2. nicolas · 12 octobre 2013 Répondre

      Après la saison 4, la série n’a fait que s’enfoncer. Le parallèle avec Breaking Bad est d’ailleurs pertinent, les séries se ressemblent, en un sens, vis à vis de leurs personnages principaux. Des hommes qui font des choix, condamnés à en payer le prix. Sauf que l’un a vraiment payé le prix alors que l’autre était en vacances.

      Quelle tristesse, même les fans hardcores ne la défendent plus.

    3. David Butelet · 27 septembre 2013 Répondre

      Tu as tout dit, ce dernier épisode est navrant au possible, j’espérais une autre tournure de cette dernière saison. On n’arrive même plus à éprouver d’émotions pour les personnages… On ne se souviendra finalement que des premières saisons.

    Défendez votre point de vue