Game of Thrones – Saison 3 : Episode 9 – HBO

    Game of Thrones – Saison 3 : Episode 9 – HBO

    The-Rains-of-Castamere-3x09-game-of-thrones-34627629-1280-852Normalement, je ne parle que d’une série qu’après avoir vu l’ensemble de la saison. Mais je vais faire une exception à la règle ici, parce que l’épisode 9 de la saison 3 de Game of Thrones est grandiose, en atteste les réactions incroyables qu’il a suscité sur les réseaux sociaux et ailleurs. Ce qui est fort, d’abord, avec cet épisode, c’est qu’il arrive à « traumatiser » tout le monde, y compris ceux qui ont lu le bouquin (même si certains voudront prétendre le contraire). Attention, spoilers, forcément.

    Il y a d’abord une tension assez éprouvante dans cet épisode, sans doute renforcée par le fait qu’on savait que quelque chose allait survenir. Comme une marque de fabrique dans la série, l’épisode 9 de chaque saison réserve toujours un énorme rebondissement. Et là encore, le final de cet épisode nous laisse à genou, le souffle coupé. J’avais peur que la série ne repose que sur des morts gratuites, en faisant tomber les personnages principaux pour le plaisir simple de les éliminer, de choquer le spectateur ou de se montrer sadique. Mais c’est loin d’être le cas. Bien que cruels (doux euphémisme), les événements paraissent tout à fait logiques (enfin logiques pour ces immondes personnages). Et puis, la fameuse séquence arrive.

    En termes de mise en scène, c’est très fort. Dès qu’on aperçoit un personnage passer au premier plan pour aller fermer la porte, la tension devient plus que palpable. Tout ce qui suit ensuite est brillamment réalisé/monté. D’une certaine façon, sans toutefois l’égaler, ça m’a rappelé l’ultime séquences des Sopranos. Une succession de plans, se focalisant sur des détails, ne laissant que peu de doute sur l’issue finale (même si, par la suite, le traitement est radicalement différent). La série détruit alors tout, avec une sauvagerie incroyable, parfois de manière frontale (les coups de poignard) ou alors hors-champ (le loup, horrible). L’estocade finale est sans aucun doute portée par la présence d’Arya, dont on se demande comment elle parviendra à s’en relever. Quoiqu’il en soit, la série n’a jamais aussi bien porté son nom, si ce n’est que le titre ne précisait pas que le jeu allait être aussi sanglant, absurde et pathétique.

    Journaliste. Passionné de cinéma, boulimique de séries télé et accroc aux jeux vidéo. Ne peut s'empêcher de donner son avis sur tout ce qu'il voit et sur tout ce qu'il joue.

    • facebook
    • google
    • twitter

    5 Commentaires

    1. Dates – Saison 1 – Channel 4 | Critikall · 12 juillet 2013 Répondre

      […] réunissent. En plus d’y revoir certains personnages (dont la sublime Oona Chaplin qui, après Game of Thrones et The Hour, s’impose comme l’une des actrices de série du moment), on retrouve à […]

    2. ConiP · 8 juillet 2013 Répondre

      GoT est une très belle série de par bien des choses!

      Pour en revenir à cet épisode, ce qui est le plus brutal pour son visionneur est surtout le fait qu’il ne peut s’attendre à cette tragédie après avoir vu les 8 premiers épisodes.
      Lors de la séquence où la porte se ferme, on se pose plein de questions sans pour autant oser imaginer ce qui va se passer.
      Un moment fort et unique qui nous scotch pendant un petit moment!

    3. Dyades · 6 juillet 2013 Répondre

      Pareil…

    4. MiKa · 4 juillet 2013 Répondre

      Faut vraiment que je la commence cette série ! Tout le monde m’en parle.

    Défendez votre point de vue