Real Humans – Saison 1 – SVT1

    Real Humans – Saison 1 – SVT1

    Real-Humans-1Les bonnes séries ne se limitent pas seulement aux Etats-Unis, à l’Angleterre ou même à la France, la preuve avec Real Humans, série suédoise de science-fiction ambitieuse et plutôt réussie.

    Le plus intéressant dans Real Humans, c’est son côté anticipation, dévoilant une société où des robots, à forme humaine, viennent accomplir toutes les tâches que l’être humain n’a plus envie d’effectuer (faire les courses, le ménage, porter assistance aux personnes âgées, travailler à la chaîne…). Ces hubots (contraction de human robots) s’achètent en magasin comme on achète un aspirateur. On en trouve plusieurs sortes, programmés pour tenir des rôles précis. Real Humans montre alors remarquablement que ce n’est pas l’innovation qu’il faut critiquer ici (elle s’inscrit comme une évolution logique de notre société), mais plutôt la manière dont elle est utilisée. Certains se sentent ainsi menacés par ces nouveaux compagnons, quand d’autres n’y voient que de bêtes robots simplement bons à exécuter les ordres (ou comment une claque infligée à un hubot sans réaction devient gênant mais aussi touchant). Là où la série se révèle alors passionnante, c’est qu’elle tend à rendre flou la frontière entre les humains et les hubots, qu’elle soit physique ou sentimentale. D’ailleurs, il faut souligner le courage de la série à aller au bout de sa logique puisqu’on y voit des humains se mettre en couple avec des hubots et qu’on nous parle même d’une nouvelle forme d’amour : les hubotsexuels.

    La série pose surtout les bonnes questions (morales), de manière franche et directe, à travers notamment une famille qui décide d’acheter un hubot. Il est alors intéressant de voir la relation que chacun des membres va entretenir avec ce dernier, lequel, peu à peu, va littéralement faire partie de la famille (mention spéciale pour le personnage de la mère). On regrette seulement que la partie « thriller » de la série ne soit pas toujours très bien gérée. Si elle apporte des questions passionnantes (un groupe de hubots cherche à se libérer des humains), on peine parfois à distinguer les intentions de certains personnages, provocant parfois quelques baisses de rythme, surtout dans la dernière partie. Un défaut qui ne devrait toutefois empêcher personne de découvrir Real Humans au plus vite.

    Journaliste. Passionné de cinéma, boulimique de séries télé et accroc aux jeux vidéo. Ne peut s'empêcher de donner son avis sur tout ce qu'il voit et sur tout ce qu'il joue.

    • facebook
    • google
    • twitter

    3 Commentaires

    1. Philippe M. · 28 août 2013 Répondre

      Comprenant parfaitement le propos tenu plus haut par Jaron, je ne regrette pourtant en rien pour ma part d’avoir lu justement ta critique puisqu’elle suscita mon intérêt et que j’en suis à présent à peu près à la moitié de la série.
      Je découvre avec délectation ces épisodes qui s’enchainent et ne puis donc qu’encourager d’autres comme moi ayant hésité à se plonger dans  » Real Humans  » à lire cette fameuse critique que tu as écrite. Pas du tout l’impression de perdre mon temps ou de faire quelque effort que ce soit à mesure que les épisodes défilent. Je reviendrai sans doute commenter une fois la série vue dans sa totalité.

    2. Jaron · 29 juillet 2013 Répondre

      Je ne lis pas ta critique car on me dit que c’est une série super, et j’ai envie de la voir sans influence….Si j’arrive à la regarder, je referais un petit tour ici…

    3. Dyades · 19 juillet 2013 Répondre

      Fort intéressant !

    Défendez votre point de vue