Semaine 19 : Le retour de Jack Bauer

    Semaine 19 : Le retour de Jack Bauer

    24-090224: Live Another Day
    9.1 & 9.2
    Le retour de 24 semble témoigner d’un manque de créativité pour la Fox qui ressuscite ses vieux héros. Quatre ans ont passé depuis la fin de la saison 8, que l’on pensait être la dernière, et retrouver 24 paraît presque anachronique. Restait donc à voir si la série avait encore une légitimité aujourd’hui. Il est encore un peu trop tôt pour le dire (il faudra juger sur la durée de sa pertinence politique) mais une chose est sûre, certains éléments paraissent un peu vieillots en 2014, à l’image des split-screen. Mais si la série retrouve tous ses tics, qu’elle nous rejoue tout ce que l’on a déjà plus ou moins vu, on mentirait si on ne reconnaissait pas s’être pris une nouvelle fois au jeu. D’abord parce que la manière dont Jack Bauer réapparaît à l’écran fonctionne à fond (Kiefer Sutherland maîtrise le personnage sur le bout des doigts). Mais aussi parce que le rythme, imposé par les douze épisodes au lieu de 24, ne ménage aucun temps mort. Bon retour, donc.

    mad-men-7-4Mad Men
    7.4
    Encore un très bel épisode, hanté par le cinéma de Kubrick, et plus particulièrement par le film 2001 : l’odyssée de l’espace (l’épisode s’appelle d’ailleurs The Monolith). L’arrivée d’un ordinateur dans l’agence de pub vient ainsi bouleverser cette dernière alors que Peggy et Don se font la guerre, la jeune femme ayant hérité d’un projet sur lequel Don doit travailler. L’inversion, jubilatoire, tend à montrer la manière dont Don est traité puisqu’il se retrouve en bas de l’échelle. On se rend surtout compte de la façon dont les autres actionnaires de la boîte le voit et tiennent d’une certaine manière leur revanche sur ce dernier. Fascinant.

    game-of-thrones-4-5Game of Thrones
    4.5
    C’est bien. Et en même temps, j’ai presque déjà oublié l’épisode. Mais les choses avancent même si la parenthèse avec Bran n’apportait pas grand-chose. Du côté d’Arya, les scènes continuent de s’étirer en longueur et on sent que du côté de Daenerys, il va falloir retarder son arrivée à Westeros. Espérons que le jugement de Tyrion arrive vite (ça commence à s’essouffler aussi du côté de Port-Real) et que celui-ci ne soit pas l’acmé de cette saison qui retombe tout doucement dans ses travers.

    californication-704Californication
    7.4
    C’est assez mauvais. Le précédent n’était déjà pas très bon mais celui-ci n’est pas mieux. On retiendra avant tout la relation entre Hank et la mère de leur fils, bien que leur histoire soit assez prévisible. Comme d’habitude, Runkle multiplie les séquences honteuses avec une scène de masturbation d’un ridicule affligeant.

    believe-1-9Believe
    1.9
    Episode classique dans lequel Bo veut à tout prix aider une famille (elle l’a vu mourir dans une vision). C’est un peu pénible parce que l’épisode rejoue vraiment sur les mêmes ficelles avec la petite fille qui part sans prévenir, son père qui la cherche, qui refuse ensuite de se laisser entraîner dans cette histoire avant de céder. Ce n’est pas nul pour autant mais on a envie de voir autre chose dans la série.

    new-girl-323New Girl
    3.23
    Season finale plutôt sympathique. Drôle et ponctué de scènes assez folles comme la série en a le secret. Malgré tout, sans que je ne parvienne à l’expliquer totalement, cette troisième saison m’a semblé moins bonne que les précédentes. Peut-être parce que l’histoire entre Nick et Jess était une fausse bonne idée et qu’on s’attend à un syndrome Rachel-Ross. Gageons que la saison 4 repartira sur de meilleures bases.

    fargo-1-4Fargo
    1.4
    La série se révèle toujours aussi passionnante. Avec un épisode un peu plus centré sur le personnage incarné par Billy Bob Thornton. Avec d’un côté sa vengeance inspirée par la Bible et de l’autre un interrogatoire réjouissant (l’acteur est impeccable). Et puis, bien malin celui qui pourra deviner vers où la série va se diriger. La suite, vite.

    derek-23Derek
    2.3
    Je suis fan. Les regards caméra consternés, gênés ou déconcertés de Derek. Le personnage de Kev qui prend de plus en plus d’importance, personnage à la fois repoussant et touchant. Chaque semaine, c’est un plaisir de replonger dans cette maison de retraite, de retrouver les petites habitudes des personnages, porté par un humanisme qui tranche avec la majorité des séries actuelles.

    the-americans-211The Americans
    2.11
    Plus que deux épisodes. Tout est en place pour un final palpitant. Il est temps car ça commence à ronronner gentiment, voire presque à tourner en rond (tout ce qui tourne autour de Nina). Mais heureusement, l’étau se resserre de plus en plus et les choses devraient pas mal bouger par la suite.

    Journaliste. Passionné de cinéma, boulimique de séries télé et accroc aux jeux vidéo. Ne peut s'empêcher de donner son avis sur tout ce qu'il voit et sur tout ce qu'il joue.

    • facebook
    • google
    • twitter

    Défendez votre point de vue